L'e-cigarette moins dangereuse que le tabac ?

Libération remarque que « pour les fumeurs, la cigarette électronique est à privilégier. Mais évitons quand même que les non-fumeurs se mettent à vapoter... Voilà, pour résumer, la conclusion du rapport publié par l'Office national de prévention du tabagisme (OFT) ». Le journal rappelle que « le Pr Dautzenberg a coordonné cette étude, menée en collaboration avec la direction générale de la Santé. […] Une dizaine d’«experts» ont décortiqué l’e-cigarette. Sa composition, les normes en vigueur ici et là […] ».

Libération note donc : « Quels sont les effets de l'e-cigarette sur la santé ? «Actuellement, on n'en connaît pas suffisamment sur ces produits», notamment sur ces e-liquides qui «peuvent se répandre et entrer en contact avec la peau». Les risques, selon ce rapport, seraient «liés avant tout à des produits de mauvaise qualité, de mauvais choix des composants ou de mauvaises manipulations» ».

Le quotidien ajoute que « pour les auteurs, «l’e-cigarette, bien fabriquée et bien utilisée est en elle-même un produit qui présente des dangers infiniment moindres que la cigarette». Touten reconnaissant tout de même que «les dangers ne sont pas totalement absents. Selon les données scientifiques disponibles en mai 2013, les effets irritants et/ou toxiques des composants de l’e-cigarette sont bien moindres que ceux liés à la fumée du tabac» ».

« Une position qui a le mérite d’être tranchée mais qui soulève des interrogations vu le peu de données scientifiques disponibles », note Libération, qui poursuit : « Les auteurs ne préconisent pas l’interdiction de la cigarette électronique. […] Ils encouragent même sa consommation pour les fumeurs de clopes classiques. […] Le rapport propose à la ministre de la Santé de prendre quelques précautions de base. Mieux réglementer la cigarette électronique (étiquetage, distribution et utilisation). Interdire la vente aux moins de 18 ans et déconseiller fortement son utilisation aux femmes enceintes ou qui allaitent. Vapoter dans les cafés et restaurants pourrait aussi être prohibé ».

Le Monde retient pour sa part que ces experts « prônent l'interdiction de la cigarette électronique dans les lieux publics. […] Surtout, "la e-cigarette ne doit pas être un produit d'initiation au tabac", lance M. Dautzenberg. Les experts veulent donc l'interdire aux mineurs ». « Mais pas question, selon ce rapport, ni d'interdire son utilisation ni d'en freiner son usage. Nombre d'utilisateurs rapportent avec fierté avoir considérablement réduit leur consommation de cigarettes », relève le journal. Le quotidien ajoute que « le ministère de la Santé est attendu sur le sujet, et plus globalement sur la lutte contre le tabagisme. […] Marisol Touraine pourrait faire des annonces vendredi [pour la Journée sans tabac]. Mais encore faudrait-il aussi que toute la réglementation soit respectée ».

L’Humanité note que ce rapport « préconise une législation plus stricte sur la cigarette électronique », tandis que Le Figaro parle de « feu vert sous conditions pour la cigarette électronique. Ne pas interdire, mais verrouiller au maximum l’accès à cette séduisante pourvoyeuse de nicotine ». La Croix relaie aussi ce « feu vert prudent à la cigarette électronique », et relève entre autres que « pour les médecins, il ne faut pas que les cigarettes électroniques servent d’initiation au tabagisme ». Rapport à télécharger sur le site de l’OFT