Trop de fast-food coupe le souffle 
Le Point constate que selon une étude néozélandaise, « manger plus de 3 fois par semaine dans des fast-foods augmente le risque de souffrir d'asthme, de rhinite et d'eczéma ». Le magazine explique que l'étude, publiée dans Thorax, « se fonde sur des données obtenues sur 319 000 adolescents âgés de 13 à 14 ans, et 181 000 enfants âgés de 6 à 7 ans, participant à une grande étude internationale sur l'asthme et les allergies pendant l'enfance (ISAAC) entamée en 1991 et impliquant une centaine de pays au total ».

« Les chercheurs, dirigés par le Pr Innes Asher, de l'université d'Auckland, ont interrogé les adolescents et les parents des enfants plus jeunes sur leur régime alimentaire et sur la gravité des symptômes respiratoires observés au cours des 12 derniers mois. Ils ont découvert que le fast-food était le seul type de nourriture "associé" à une aggravation des symptômes dans les deux groupes d'enfants, et ce quel que soit le pays, le niveau social ou le sexe », note l’hebdomadaire.

Le Point précise que « 3 repas ou plus de type hamburger par semaine augmenteraient ainsi le risque d'avoir un asthme sévère de 39% chez les adolescents et de 27% chez les enfants de 6 à 7 ans. Ils augmenteraient aussi les chances d'avoir une rhinite allergique ou un eczéma graves. […] La consommation de fruits 3 fois ou plus par semaine semble en revanche avoir un effet protecteur, avec une réduction de la gravité des symptômes de 11% chez les adolescents et de 14% chez les enfants ».

Le magazine ajoute que « les chercheurs relèvent qu'il ne s'agit pas d'un lien de cause à effet, mais d'une "association" statistique qui doit faire l'objet de travaux supplémentaires ».