Cet examen permet d'observer l'intérieur de la trachée et des bronches et de réaliser des prélèvements.

Pourquoi une fibroscopie ?

Parmi les examens de diagnostic du cancer bronchique, la fibroscopie bronchique est l'examen-clé.

Comment se déroule la fibroscopie bronchique ?

Précautions

Une prise de sang est réalisée systématiquement avant l'examen pour vérifier l'hémostase (la coagulation) du patient.

Les patients qui prennent des anti-coagulants oraux doivent stopper le traitement qui est remplacé par des injections d'héparine ou son équivalent.

Il en va de même pour les personnes traitées par aspirine qui est remplacée par une autre molécule.

La fibroscopie s'effectue à jeun : il ne faut plus s'alimenter 2 heures avant le début de l'examen. Il ne faut pas fumer non plus.

Déroulement

Un tube fin, cylindrique et souple, pourvu d'une source de lumière (le fibroscope) est introduit par une narine à l'intérieur de la trachée et des bronches.

Le tube est relié à une micro-caméra, parfois raccordée à une télévision. Ce dispositif permet au médecin de visualiser plus précisément l'état de la paroi des bronches et d'y repérer des anomalies éventuelles.

Des prélèvements de tissu (biopsie), des lavages (en introduisant du sérum physiologique) ou des brossages bronchiques (de la paroi à l'aide d'une petite brosse introduite dans l'endoscope) peuvent être réalisés au cours de cet examen, afin de « récolter » des cellules qui seront ensuite analysées.

La fibroscopie est habituellement réalisée sous anesthésie locale et dure entre 10 et 20 minutes. Le patient est assis face au médecin. Cet examen n'est pas douloureux, mais il est désagréable.

La saturation du sang en oxygène est contrôlée en permanence. Il est parfois nécessaire de réaliser l'examen sous oxygène

Il est demandé d'attendre 2 heures à l'issue de cette exploration, pour manger à nouveau, l'anesthésie locale pouvant entraîner des "fausses routes".

La fibroscopie ne génère en général aucun effet secondaire majeur. Seuls peuvent survenir quelques saignements du nez, des petits crachats de sang (lorsqu'une biopsie a été effectuée) ou encore une fièvre transitoire.

Une fibroscopie peut être normale même en présence d'un cancer.

Quand faut il faire une fibroscopie :

  • Hémoptysie (saignement)
  • Image thoracique anormale
  • Toux persistante rebelle aux traitement même si la radiographie est normale
  • Bilan d'une maladie de système.